Nombre total de pages vues

samedi 5 août 2017

c'est la rentrée

Le 8 août, je serai pour 4 semaines à la librairie Mots et Cie !
Ainsi disais-je début juillet, parlons-en... 
pour cela venez m'y voir (35 rue Armagnac à Carcassonne) ! 
D'ores et déjà mes lectures de juillet pour les romans de la rentrée donnent le podium tel que sur les photos. 
"L'anglais volant" de Benoît Reiss (Quidam)
"Mon étincelle" de Ali Zamir (Le tripode) 
"Tangvald" d'Olivier Kemeid (Gaïa)
"Les aventures de Ruben Jablonski" Hilsenrath (Le tripode)
"L'amour est une maladie ordinaire" François Szabowski (Le tripode)
"Un loup pour l'homme" Brigitte Giraud (Flammarion)
"Le dossier M" Grégoire Bouillier (Flammarion)
"Possessions" Damien Aubel (Inculte)
et le Buchet-Chastel euh....






l'éclipse se termine...


lundi 24 juillet 2017

parution juillet 2017




Catalogue de l'artiste Christian Hadengue
SOLSTICE
Calligraphie - 2014 - 2017

Textes
Alice Baxter
Daniel Bégard
Valérie Schlée
 
fleurs comme mortes, fragiles
dans le tremblement de la couleur passée
on marche dans les cystes, le fenouil,
les épineux, on tient bon
ça sent bon, égratigne
on sait la peau déchirée mais ce n’est rien encore
un cri plus loin sans appel
la respiration n’est plus sienne
on voudrait expirer tout
passerait par la bouche
faut-il l’ouvrir ou plus jamais
alors la faim, la façade d’une baraque
le pain d’épice comme enfant
on s’y pose de biais contre un mur orphelin
et l’outre des poumons, du ventre
de la bouche, n’en finit plus de ne pouvoir
se vider, se remplir, c’est arrêté outre-tombe
seul le paysage remue, on l’escalade
on trace avec les mains un passage étroit
où d’autres peaux sont imprimées
on appuie on colle avec sa sueur
des bribes, c’est à l’horizontal
parchemin illisible
mais le paysage avance, on se laisse glisser
polissage de quoi on est fait.

Valérie Schlée - extrait
 
 

lundi 3 juillet 2017

Ma lecture de l'été avec vous !

"A jamais ton nom sur ma langue"

Au Mas Génégals (66600 Vingrau)

le dimanche 16 juillet à 18h

Concert – lecture

Martin Brunschwig, violon et
Christine Mourlevat-Brunschwig, violoncelle. 

Textes de Claude Delmas lus par Valérie Schlée.


Les musiciens : ​
http://duosisley.fr/page-5914595.html

Association Les Amis de Marcel Gili
Ouvert tous les après-midi de 14 h à 18 h sauf le lundi.
Mas Génégals | 66600 Vingrau | 04 68 29 40 17
​​
​        ​
amis-de-marcel.gili@orange.fr
site :
​ ​
http://genegals.free.fr

mercredi 28 juin 2017

la vie est une chienne noire

Mon sacré éditeur Bernard Dumerchez et son compagnon essentiel Hubert Haddad !
Le livre "La vie est une chienne noire" Valérie Schlée aux éditions Bernard Dumerchez
dans votre librairie indépendante pour l'édition courante (17€)
ou en direct avec une dédicace ! (cesilence@gmail.com)

La poésie qu’écrit Valérie Schlée, raconte des histoires. La vie est une chienne noire est celle d’un frère et d’une sœur, de leur langue commune arrachée au corps, de leur rapport au désir. Cette langue étrangère et intime fait état d’une sorte de scène primitive : celle dont chacun a pu faire l’expérience en tuant un animal, aussi petit soit-il, par peur le plus souvent. Dans la proximité palpable des bêtes et de la nature, on franchit avec eux les lieux d’éclosion, les espaces de destruction, le rapport à la vie à la mort, et puis l’amour encore et toujours à nommer.
 

Directement par moi pour le tirage livre d'artiste
40 exemplaires avec 3 encres originales de 47x23cm + couverture unique de Christian Hadengue et un texte manuscrit de Hubert Haddad. cesilence@gmail.com please.

Une merveille !

Hubert Haddad
Bernard Dumerchez et Zéno Bianu

un atelier d'écriture à la poterie des frères Not






Le 17 juin, une journée pour quelques expériences d'écriture
(et de lecture !)
à la Poterie NOT, sur le bord du Canal du Midi, au Mas Sainte Puelle


 avec les livres d'Océane Madelaine, Marguerite Duras,
Octavio Paz, James Sacré,
Florence Pazzottu, Thierry Metz et quelques autres...

Un atelier d'écriture que j'anime avec joie et sous les auspices des 6 mots :
 ENERGIE, EAU, TERRE, TEMPS, FEMME, FEU

 Poétrie, mains, terre, opacité, pour un atelier d'écriture.




Un atelier d’écriture chez les Frères Not, c’est avant tout l’accueil chaleureux et toute cette connaissance partagée généreusement par Robert (alors que Jean-Pierre et Philippe charriaient la terre pour l’année !)


Un atelier d’écriture chez les Frères Not, c’est convoquer des liens parfois inattendus entre poterie et écriture, à commencer par la carrière en lisière de bois et l’écriture en lisière de langue…

Les mots où, en quelle matière, quelles associations ?

L’écriture comme la terre : ne pas y arriver, y revenir, encore :
craquelures, fêlures, accidents…
les scories : brouillons, ratures …
la faute géniale.

Ainsi, faire sonner la pièce comme la langue ; le corps de la pièce, le corps de la langue.

Et pour finir, la signature, le tampon : c’est la main qui travaille la terre, qui écrit, qui signe ! Fait par moi…








Un atelier d’écriture chez les Frères Not, c’est écrire sur le bord du Canal du Midi un bel après-midi de juin, à l’invitation de Marie-Laure De Capella : un grand merci à elle et toutes les participantes du jour ! 


mardi 13 juin 2017

Clin d’œil à la belle équipe d'un dimanche après-midi 
de lecture à voix haute, 
à Alain pour son accueil dans la salle de jeu de Cammas, 
aux auteurs que j'aime faire lire encore et encore



mercredi 7 juin 2017

La lecture à voix haute
avec Valérie Schlée

Le dimanche 11 juin 2017
de 14h à 18h
à Cammas de Grèzes (côté Caux et Sauzens)

On y travaille la voix, le corps, l’auditoire, l’espace, et ce jour-là particulièrement le texte.
 « Au son de la voix, le texte se lève et marche !» (Elsa Triolet)

Le but ultime ? Que l’on ne dise pas « Comme cet homme/cette femme lit bien ! mais au contraire : comme c’est bien, ce que lit cette femme/cet homme !" (Antonio Machado)

 Images intégrées 1

Inscription : 06 32 17 39 44 / cesilence@gmail.com

lundi 17 avril 2017

Valérie Schlée, "Tous les matins du monde" au Chantier

Le dimanche 30 avril à 17h30

Valérie Schlée lira des extraits de


TOUS LES MATINS DU MONDE

de Pascal QUIGNARD


LE CHANTIER

Espace d'art contemporain

11190 - Cassaignes

​                       L'occasion de voir et revoir les oeuvres de

Françoise LANGLOIS (artpapier) -
Jean-Christophe ALIX (peinture, sculpture) -
Christian HADENGUE (peinture, photo)-
Tony CASSIUS (suspensions, sculpture)

TOUS LES MATINS DU MONDE

France, deuxième moitié du XVII ème siècle. Deux musiciens vouent leur vie à la viole de gambe. Deux géants : Marin Marais et Monsieur de Sainte Colombe.

Leurs œuvres ne nous parviendront qu'après trois siècles d'oubli. Le roman de Pascal Quignard, paru en 1991, tient sa part dans leur émergence. Marin Marais alors mieux connu, a le rôle de l'admirateur fervent et du disciple malmené de Monsieur de Sainte Colombe, personnage central du récit.

Quignard restitue avec précision le climat d'une époque, cependant l’adéquation à la réalité des personnages - réels- qu'il nous décrit, ne sera jamais totalement avérée. Là n'est pas l'intérêt de ce roman sublime.

Le véritable sujet, et peu importe l'époque dans laquelle l'auteur a situé les faits, est en premier lieu une idée de l'art absolue, sans concession, l'évocation de ces lisières de la déraison où évoluent les artistes, et qu'il leur arrive parfois de franchir, la difficulté à affronter des réalités, les incandescences et les tragédies qui en découlent. Les extraits choisis...(tâche délicate, ingrate, tant la langue de Quignard, ne supporte d'être interrompe, ciselée, précise, couvrant d'un velours égal la beauté d'un rai de lumière dans l'échoppe d'un cordonnier, la vibration de l'archet sur la corde, le suicide d'une enfant aimée, l'amour, les passions...) délaissent les tragédies qui jalonnent le récit au profit de tout ce qui relève de la vie, de l'amour, l’amour des choses minuscules comme l'amour absolu, et surtout, de l'exigence artistique. Magnifique résonance aux œuvres de l’exposition en cours au Chantier :  “TRAIT(S) D'UNION III”
 Caty Pech​


LE CHANTIER

Espace d'art contemporain

11190 - Cassaignes

0674 522 471

dimanche 19 mars 2017

L'été des charognes
est une pépite littéraire
acide, âpre, lumineuse
bon sang, venez !​

valérie

La librairie Mots et Cie 
vous propose une rencontre exceptionnelle 
avec Simon Johannin

SAMEDI 25 MARS à 10h30

à l'occasion de la parution de son premier roman,
révélation de la rentrée littéraire d'hiver
"L'été des charognes" éditions Allia.
lecture par Valérie Schlée 
suivie d'une discussion avec l'auteur

Librairie Mots et cie
35 rue Armagnac
11000 Carcassonne
0468472144
www.librairiemotsetcie.fr
 

mercredi 15 mars 2017

lectures surprises !

Chez Ernesto, Rosa, mais aussi Georges et Jo : 
120 nuances d'Afrique (Bruno Doucey) 
pour tous les jeunes collégiens et lycéens. 
Un Printemps des Poètes réactif !
Le Printemps des Poètes c'était aussi ce mercredi au Centre Hospitalier de Carcassonne, avec une belle équipe de lectrices et pour ma part, 120 nuances d'Afrique (éd. Bruno Doucey) et Valérie Rouzeau à tous les étages ! Dans les salles d'attente, dans les chambres, dans les bureaux : comme un besoin de poésie par les temps qui courent, évident !






A la médiathèque d'Espéraza jeudi 9 mars
une très belle soirée pour le Printemps des poètes 
autour du livre 120 nuances d'Afrique (éditions Bruno Doucey), 
la revue Apulée (Zulma éd.)
et aussi d'autres textes... 
Merci aux lecteurs Valérie Schlée
Moujtaba Adam Ahmed, 
Monique Enjalbert, Anne-Marie Bouyssou...